| Ecriture | Tl-Enseignement | Intervention | Christopher W. | Lidentit | Sebeden | Contacts | la remise officielle |

| oral tradition | N'ko literacy | Songs of  Kant |  Socit en Afrique  | Le Centre | cairo_university | kafa lu serede |

 

LE CENTRE

ISLAMIQUE POUR LEDUCATION

ET LA FORMATION ( CIEF )

B.P. 100  KANKAN

REPUBLIQUE DE GUINEE

E-mail cief.kankan@kanjamadi.com

AVEC LINESTIMABLE

COLLABORATION DE

BABA MAMADI- DIANE

CHERCHEUR DIPLME DE LUNIVERSITE

AL-AZHAR,DU CAIRE-EGYPTE

www.kanjamadi.com

 

 

 

PRFACE

بسم الله الرحمن الرحيم

Au nom dAllah, le Trs Misricordieux et le Tout Misricordieux

Quelques points mritent dtre prciss pour aider les lecteurs dterminer, sa juste valeur, le sens et lampleur de la traduction de lexgse du Coran en langue et caractres mandingues (nko) que nous prsente le Centre islamique de Kankan en Rpublique de Guine. Kankan, seconde ville de la Guine, jouit dun rayonnement exceptionnel en  Afrique de lOuest cause de son association intime avec la propagation de lislam depuis les premires annes de sa fondation au dix-septime sicleLe Centre est lmanation de lAssociation Islamique pour lducation et la formation (AIEF) dont le but est de diffuser la langue arabe aux jeunes ainsi quaux adultes et de supporter la propagation de lIslam et en mme temps de donner un mtier aux jeunes garons et filles.

Tout dabord, nous devons reconnatre le rle exceptionnel que joua et continue de jouer notre frre Kabin Komara dans la gnse et la russite de ce projet.  Fonctionnaire international guinen et de surcrot natif de Kankan, il sest illustr dans de nombreuses actions caractre social et culturel, notamment le dveloppement de lducation et lextension du nko.  A lui, tous nos compatriotes et aux gens de bonne volont dorigines diffrentes, nous prions Dieu daccorder les meilleures rcompenses.

Pour faire en nko cette traduction de lexgse du Coran ralise par le Complexe Roi Fahd pour la traduction et lImpression du Noble Coran, le Centre islamique de Kankan a eu recours au service de (Nkaramo) Baba Mamadi Dian. Celui-ci qui publia en 1979 deux recueils en nko est un chercheur mticuleux et polyvalent diplm de la Facult des tudes islamiques de lUniversit al-Azhar au Caire.

Nous constatons que dans son travail de traduction NKaramo Baba Dian prend note des dangers et prils de toute tentative de traduction du Saint Coran dans une langue autre que larabe dans lequel le Sceau des prophtes, Mouhammad - lui bndiction et salut -, le reut la Mecque et Mdine de larchange Djibril   .Le Crateur Incr,  Allah -gloire Lui- qui est le Matre souverain de lunivers rvla le Coran pour enseigner aux humains la forme la plus pure du monothisme et les guider vers le salut aussi bien sur terre que dans lau-del. Le Coran est le Verbe divin, le Sacrement par excellence qui exprime la fois lunit, luniversalit et lunicit de lIslam..

Il va sans dire que ce langage est inimitable et intraduisible.  Lidal pour tout musulman est de lapprendre en arabe littraire afin den apprcier, dune faon directe et immdiate, les vrits, les beauts et la profondeur sublimes. Mais, larabe nest pas la porte de tous les croyants, y compris certains ressortissants du Proche-Orient mmes.

Le style coranique est tellement spcial, dense et complexe quon ne peut quexpliquer et quinterprter les sourates . Les principes dexactitude et dobjectivit exigent le respect total du Saint Livre en arabe classique, cl ncessaire et indispensable du Verbe divin.

En somme, toute personne qui pense effectuer une exgse du Saint Coran et de surcrot dans une langue trangre, doit matriser larabe. En outre, cette personne doit possder une vaste culture dans la civilisation associe avec la langue dans laquelle se fera cette interprtation. Seule cette prparation aide satisfaire aux conditions    linguistiques et de probit intellectuelle et morale requises pour un travail exemplaire. NKaramo Baba Mamadi Dian remplit ces conditions et respecte les normes de lArabe et du nko.

Il convient galement de mentionner que la volont de diffusion de lexgse en nko sinscrit dans le cadre dune tradition islamique qui remonte des sicles.   En effet, des centres commerciaux de lEmpire du Ghana au dixime  sicle la cour des souverains )mansa) du Mali -manding- du treizime au quinzime sicle, ainsi quau palais des Askiya du Songhay au seizime sicle, lIslam simposa peu peu par la conviction du cur et de lesprit plutt que par la force des armes.  Les changes, la vie la cour, le plerinage la Mecque et linstruction coranique, tout cela renfora la prsence islamique. Du dbut du dix-septime sicle la fin de lre coloniale franaise, par exemple dans la rgion de  Kankan -Bat- dans la valle du Milo, villages et villes se distingurent par leur loyaut la religion.

Ainsi, la langue mandingue devint lune des grandes langues de diffusion de la foi musulmane en Afrique occidentale. Daprs de nombreux chercheurs europens et amricains, le nombre des gens qui parlent le mandingue slve quelque trente millions parpills des confins sahlo-sahariens de la Mauritanie et du Mali aux savanes du Burkina-Faso, de la Guine et de la Cte dIvoire et aux lisires de la fort du Liberia et de la Sirerra Leone.

Aux dix-neuvime et vingtime sicles, la rputation de Kankan comme mtropole islamique stendit partout dans la sous-rgion, grce la qualit de lenseignement de ses marabouts, au commerce de ses ressortissants et aussi la beaut des compositions musicales de ses artistes.  ةtudiants et hommes politiques, musulmans et chrtiens, tous y accouraient, qui pour parfaire leur ducation, qui pour recevoir des bndictions des grands marabouts dont la rputation faisait lhonneur de lagglomration et dont le langage devint la forme classique de la langue mandingue moderne.

Cest cette langue quEl-Hadji Fod Solomna  Kant (    ), sattela transcrire dans des caractres conformes la phontique de lidiome mandingueCurieux desprit, il publia de nombreux ouvrages en nko.  Son uvre principale reste lexgse en nko du Coran publie en 1979 et dont il chargea, avant sa mort en 1987,  NKaramo Baba Dian de la diffusion dans un format appropri aux exigences du temps.

Les remarques prcdentes sous-entendent lexistence dans le monde mandingue dune trs ancienne tradition didactique voue lenseignement du Coran,  des dogmes et du rite selon la sunna du Prophte Mouhammad  lui bndiction et salut  Ainsi, se rpandit le nom  Ecole de Kankan  comme symbole de la vitalit islamique mandingue, avec ses fins lettrs, ses prdicateurs loquents et ses mystiques dont la spiritualit, pure et profonde, exaltait la prminence de Dieu et la noblesse de Son envoyProduits de lducation locale, ces rudits rivalisaient, sans complexe, avec les diplms des coles du Maghreb et du Proche-Orient.  En somme, lassociation de larabe classique avec la langue du terroir peut conduire au pinacle du savoir.

Ces ides de perfection dans le savoir et la foi et reconstruction dynamique de la socit sur des bases culturelles et spirituelles ont motiv luvre gigantesque dEl-Hadji Fod Solomna Kant.  Elles animent, prsent, le Centre islamique de Kankan dont la mission consiste, entre autres, diffuser et perptuer la sunna et la vision islamiques du progrs dans un esprit de dialogue et de paix.    La diffusion de  la prsente exgse correspond ce dessein.

Professeur Lansin Kaba

University of Illinois at Chicago

Chicago, IL 60607

Le Caire, le 5 juin 2002.    E-mail: lkaba@uic.edu